À propos

Bande de violons n’est pas une revue et n’a pas pour objectif d’en devenir une. Ce carnet de recherche est né du désir de créer un nouvel espace de discussion dédié aux travaux sur la pluridisciplinarité en scène ainsi qu’un canal de diffusion de la recherche « en construction ». Il n’a pas vocation à devenir une simple vitrine de résultats, mais un moyen de partager avec un public varié l’élaboration d’une pensée et son évolution.

Les bandes de violons ou bandes ménétrières accompagnent, dès le XVIe siècle, les formes de spectacle vivant savantes (ballets, théâtre, sacres, etc.) comme populaires (jonglage, acrobatie, formes de foire, etc.)1. Leur existence nous rappelle que longtemps les arts du spectacle ont été musicaux. À l’heure où les scènes contemporaines redeviennent le lieu de rencontres des arts, ce carnet de recherche vise à diffuser et nourrir nos études sur la pluridisciplinarité dans les arts du spectacle. En faisant dialoguer l’histoire des arts (théâtre, opéra, musique et cirque) et les analyses d’œuvres, nous proposons d’aborder les concepts nécessaires à l’observation des dramaturgies plurielles et d’interroger la méthodologie qu’implique l’analyse de l’intermédialité, de la pluridisciplinarité ou pluriartisticité.

Ce carnet de recherche favorise les études inédites élaborées à partir de l’observation et de l’analyse des différentes formes d’hybridité scénique mêlant scène, musique et corps. À l’image de ce qui se passe sur scène, il s’agit de faire dialoguer les approches et les méthodologies, en invitant des chercheurs de disciplines différentes (arts du spectacle, musicologie, littérature, arts plastiques, philosophie, etc.), ainsi que des artistes à participer à la construction d’un carnet dynamique adressé aux chercheurs.es, aux étudiants.es mais aussi aux spectateurs.trices et aux curieux.ses.

Les contenus, variés, comprennent des analyses d’œuvres, des essais théoriques et des entretiens avec des artistes. Une bibliographie ainsi qu’une liste de spectacles pluridisciplinaires classés par discipline sont à disposition des lecteurs.trices et mises à jour régulièrement.

Ce carnet s’inscrit dans le mouvement des digital humanities et du manifeste rédigé lors du THATCamp le 18 et 19 mai 2010.

Pour contribuer à ce carnet, merci d’envoyer votre proposition à saroh.karine@gmail.com

  1. Voir les travaux de Luc Charles-Dominique, Les ‘Bandes de violons’ en Europe, cinq siècles de transferts culturels, Turnhout, Brépols, 2018. []
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search